Des revêtements très variés pour la salle de bain

Malgré sa qualité de pièce humide, la salle de bain ne se contente désormais plus uniquement du carrelage comme revêtement, tant au sol que mural. Entre résistance et facilité de pose, le choix est aussi esthétique, tout en nécessitant de tenir compte de la ventilation de la pièce.

Publié le 06 juin 2013 par La Rédaction

Les revêtements durs pour la salle de bain

L’aménagement d’une salle de bain, que ce soit en neuf ou en rénovation commence généralement par le choix des revêtements de sol et muraux, avant de penser aux éléments sanitaires. Même si les solutions sont de plus en plus nombreuses, elles gardent malgré tout une préférence pour les carrelages, que ce soit au sol ou concernant les faïences. Leur pose implique cependant la mise en place d’un système de protection à l’eau sous carrelage (SPEC) pour permettre une résistance du support à l’hygrométrie élevée de cette pièce. Il est également conseillé d’éviter, au sol, la pose de gré cérame, qui a tendance à être glissant.

Autre solution en matériaux durs disponibles pour la salle de bain : le béton teinté. Celui-ci peut bénéficier d’une finition vernie, mate ou brillante. Il peut être entièrement coloré, ou faire l’objet d’une teinte uniquement en surface, par le saupoudrage d’un durcisseur complété d’un colorant.

Les autres matériaux utilisables en pièce humide

S’imposant dans les pièces de nuit, le parquet est aujourd’hui également proposé pour un usage dans les salles de bains. En bois massif il doit disposer d’une pose collée avec la mise en place d’un joint de dilatation en périphérie. Il doit aussi être choisi suivant sa résistance à l’humidité, des qualités notamment reconnues au teck et à l’ipé. Le parquet stratifié compte aussi des gammes adaptées pour cet emploi, avec un cœur de lame enduit de résine de mélamine pour éviter le gonflement.

Au mur, les enduits décoratifs sont souvent proposés. Ils doivent toutefois être prévus pour les pièces humides et donc être différents de ceux appliqués dans les autres espaces de l’habitat. Les lambris PVC sont également parfaitement adaptés. Enfin, si les panneaux stratifiés sont fréquemment utilisés dans ces pièces, ils doivent cependant être posés hors des éventuelles projections d’eau et mis en œuvre dans des lieux suffisamment aérés, notamment avec la présence d’une VMC, pour assurer leur résistance dans le temps.

#Solutions techniques