Des qualités isolantes de premier ordre pour le béton de chanvre

La recherche de matériaux naturels continue sa progression au fil des ans, se traduisant par le développement des écomatériaux. Le béton de chanvre en fait partie. Révélant sa résistance, il est aujourd’hui utilisé dans la construction des éléments de structure. Ce nouveau matériau à base de chènevotte est également reconnu pour son pouvoir isolant.

Publié le 01 février 2013 par La Rédaction

Un matériau écologique : le béton de chanvre

Les matériaux ont pour vocation de devenir de plus en plus écologiques. Le béton est aussi au centre de cette recherche avec un enjeu supplémentaire, celui de disposer de produits offrant la même résistance. C’est le cas du béton de chanvre qui apparaît de plus en plus fréquemment dans la construction. Son impact sur l’environnement est faible du fait de la nature même du chanvre. Plante à la pousse rapide, elle ne nécessite pas de traitement ou d’engrais et reste très économe en eau.

Sa fabrication se compose, quant à elle, de chènevotte. Celle-ci correspond aux débris de la tige de chanvre. Pour la réalisation de béton, ils sont associés à un liant, principalement de la chaux.

Outre sa résistance, le premier atout de ce nouvel élément de construction est son pouvoir d’isolation, à la fois thermique et phonique. Le béton de chanvre est également reconnu pour être perspirant. Ainsi, de la même façon que le bois, il dispose d’une capacité de stockage de l’humidité en vue de sa restitution ultérieure, tout en la laissant passer sous forme de vapeur d’eau.

Les différentes formes du béton de chanvre

Le béton de chanvre prend différentes formes suivant son utilisation. Lors de béton banché ou projeté, il est mis en oeuvre directement sur le chantier, employé pour la réalisation de dalles, de murs ou en toiture. En fonction du dosage, sa capacité d’isolation peut toutefois varier. Ainsi, plus il est léger, plus sa performance isolante sera renforcée. À l’inverse, l’emploi d’une plus forte dose de liant baissera ses qualités thermiques.

Le chanvre est également disponible en blocs de béton fabriqués directement en usine, à la façon du parpaing. Son dosage est alors beaucoup plus précis pour une solidité tout aussi performante. Sa conductivité thermique sous cette forme est de très bon niveau.

Ainsi, le béton de chanvre permet une utilisation sur tous les chantiers, répondant aux critères des écomatériaux. Ses qualités sont aujourd’hui reconnues. Seul bémol, il nécessite une bonne connaissance de mise en œuvre. En effet, son séchage doit être strictement respecté. Un problème qui n’intervient pas avec les blocs de chanvre, séchés en usine.

#Développement durable #Matériaux naturels #Solutions techniques