Des peintures à la fois dépolluantes et antibactériennes

La qualité de l’air intérieur apparaît de plus en plus comme une donnée essentielle dans les constructions. Cela concerne à la fois les habitats et les lieux recevant du public. Parmi les solutions proposées pour améliorer l’air figurent les peintures. Elles sont aujourd’hui dépolluantes et antibactériennes, en faisant des éléments adaptés à tous les espaces.

Publié le 04 mai 2016 par La Rédaction

Une peinture à double action

Longtemps sources de pollution, les revêtements muraux intérieurs prennent désormais une orientation inverse. En quelques années, notamment avec le développement des étiquettes air intérieur, ces solutions ont multiplié les atouts, venant renforcer la qualité des espaces fermés. Outre l’action dépolluante, avec la destruction des molécules de formaldéhyde, les peintures proposent aujourd’hui de nouvelles protections, cette fois antibactériennes.

C’est le cas de la peinture Label’Onip Clean’R de Onip. Celle-ci permet la destruction des bactéries venant se déposer sur sa surface, tout en préservant la qualité de l’air intérieur. Selon le fabricant, leur niveau de réduction est de plus de 99 %.

Une solution adaptée aux ERP

La nouvelle peinture signée Onip combine donc la dépollution de l’air à l’assainissement de l’espace par la destruction des bactéries. Cette association permet sa mise en œuvre en tout lieu, y compris dans les établissements recevant du public. Disposant du label Antibactérien, elle est notamment utilisée dans les crèches, hôpitaux, écoles et maisons de retraite.

Label’Onip Clean’R est en même temps proposée en différentes finitions pour obtenir l’esthétisme souhaité. Ainsi, elle est disponible en version velours ou satin, tout en garantissant des performances équivalentes.

#Développement durable #Solutions techniques