Des panneaux isolants naturels, réalisés en roseau

Les ressources naturelles pour l’isolation des constructions sont nombreuses. Moins connu que d’autres fibres, le roseau fait également partie des solutions performantes pour la protection thermique. Il se présente en panneaux ou en botte, pour une mise en oeuvre sur les murs ou dans les combles.

Publié le 20 mars 2014 par La Rédaction

De nouvelles ressources naturelles pour l’isolation des constructions

L’utilisation des matières naturelles dans la construction poursuit son avancée. Cela concerne, en premier lieu, les travaux d’isolation pour lesquels les solutions sont toujours plus nombreuses. Parmi les matériaux naturels variant des éléments en plume, des isolants en laine ou encore en paille, figure une plante moins connue pour cet emploi : le roseau. Celui-ci constitue en effet un matériau isolant efficace à utiliser en neuf comme en rénovation dans tous les types de construction, y compris les habitats.

Il est notamment apprécié dans les réalisations existantes du fait de sa souplesse, lui permettant de s’adapter parfaitement à la structure en place. Chaque brin est maintenu par du fil de fer galvanisé, pour une présentation qui peut être en botte, mais également en panneau. Très résistant, il est aujourd’hui employé pour l’isolation extérieure et intérieure, sur les murs et sous toiture.

Des performances en isolation thermique

L’une des qualités du roseau concerne sa résistance à l’humidité, lui permettant d’absorber l’eau, sans gonfler, à la différence de nombreux matériaux d’isolation traditionnellement utilisés. C’est aussi un produit durable, quelles que soient les conditions climatiques. D’une densité moyenne de 225 kg/m3, il possède ne conductivité thermique de 0,056 W/m.K, pour une épaisseur variant entre 20 et 50 mm.

L’isolant en roseau est également adapté à la mise en œuvre de murs chauffants. En revanche, il ne dispose pas de qualités acoustiques, limitant ainsi son usage suivant les performances recherchées.

#Isolation #Matériaux naturels #Solutions techniques