Des maisons en bois brûlé auto-construites

Le bois brûlé fait partie des revêtements disponibles pour habiller les habitats. Son apparence est unique, tout en offrant une forte résistance aux événements climatiques. Cette solution tend aujourd’hui à se développer. Elle a notamment été utilisée en Norvège pour la création de maisons auto-construites.

Publié le 28 février 2020 par La Rédaction

Une apparence unique et durable

Le recouvrement des façades est tout aussi important que le choix des matériaux de construction. De lui dépend la protection de l’habitat et son esthétique. Le bois brûlé a su se faire une renommée méritée ces dernières années, principalement dans les pays du Nord. Son apparence est en effet unique, tout en présentant des caractéristiques naturelles de haut rang.

Cette solution d’habillage des façades est celle retenue par l’architecte Thomas Nesheim pour un projet de construction en Norvège, ou plutôt d’auto-construction. L’idée était de permettre à chacun de réaliser son propre logement, à la fois économique et singulier, notamment du fait de son esthétique.

Dureté, durabilité et stabilité

Les qualités de ce bois nouvellement créé sont multiples. Il dispose de propriétés physiques renforcées, tout en ne prévoyant que peu d’entretien dans le temps. Le produit breveté avance comme argument sa durabilité, sa dureté et sa stabilité dimensionnelle. Ainsi, il supporte tous les événements climatiques avec la même résistance.

Ce bois signé Kebony est aussi respectueux de l’environnement. La surface est chauffée grâce à de l’alcool furfurylique issu de l’agriculture afin d’obtenir son aspect final.

 

#Façades #Solutions techniques