Des maisons à ossature bois avec une isolation en paille

La paille, longtemps considérée comme un modèle constructif à part, fait aujourd’hui de plus en plus d’adeptes. Les procédés tendent également à s’industrialiser et se professionnaliser, tandis que de nouveaux produits apparaissent sur le marché. C’est le cas de la préfabrication en atelier de panneaux à ossature bois isolés avec des bottes de paille.

Publié le 07 mars 2013 par La Rédaction

La performance de la paille sur les bâtiments à ossature bois

La construction d’immeubles à ossature bois connaît une évolution constante pour des performances toujours au rendez-vous. Parmi les nouveaux systèmes disponibles, figure celui de l’entreprise Bati Nature. Celle-ci propose la réalisation de panneaux à ossature bois directement en atelier pour une mise en place simplifiée sur le chantier. La particularité de ces ensembles est d’intégrer un isolant différent : la paille.

Ainsi, chaque panneau de ces nouvelles maisons préfabriquées présente une épaisseur minimale de 37 cm de paille pour permettre une isolation très performante du bâti. Pour garantir son efficacité, la paille est compressée à 120 kg/m3 et est positionnée à l’intérieur de l’ossature. Ceux-ci offrent alors à la fois une structure résistante au feu du fait de l’importante compression et des murs perspirants, laissant passer la vapeur d’eau.

La performance des constructions bois isolées en paille

Suivant les mesures effectuées, cet assemblage permet d’atteindre une résistance thermique de 7,5, quand les constructions en aggloméré associées à 10 cm de laine de verre sont beaucoup moins performantes, sur un rapport de 1 à 9. De la même façon, ces matériaux offrent un déphasage supérieur à 20 heures, loin des 4 heures habituellement constatées en maison traditionnelle.

Ces panneaux peuvent aussi être employés pour la réalisation des toitures . Le délai de fabrication et de pose est également réduit, permettant la mise hors d’eau et hors d’air d’une construction en seulement 10 jours. Le coût est, lui, plus élevé que pour la mise en œuvre d’un isolant traditionnel aux performances moindres.

Cette nouvelle solution de construction fait aujourd’hui de nombreux adeptes, comme, plus généralement, les habitats utilisant de la paille : le nombre de bâtiments et maisons en paille est désormais estimé à plus de 3 000, avec une professionnalisation de plus en plus marquée du secteur, loin des conceptions en autoconstruction de ces dernières années.

#Développement durable #Matériaux naturels #Solutions techniques