Des logements adaptés à l’avancée dans l’âge

Le maintien à domicile, de plus en plus fréquent, impose la réalisation de constructions adaptées. Plusieurs projets s’intéressent aujourd’hui à ces constructions aux aménagements revus. C’est le cas du concept développé par l’Atelier Logémaine, donnant naissance à 7 logements individuels construits dans cette optique.

Publié le 02 juillet 2015 par La Rédaction

L’implantation aussi importante que le projet architectural

C’est un fait désormais bien assimilé dans la construction : les logements se révèlent souvent peu adaptés à l’avancée dans l’âge. Pourtant, face au peu de places disponibles en RPA ou dans les maisons de retraite, le maintien à domicile devient de plus en plus fréquemment la règle, avec les difficultés qui peuvent apparaître au quotidien. Des réponses arrivent aujourd’hui progressivement avec des habitats qui se veulent évolutifs dans le temps.

L’Atelier Logémaine a, lui, choisi une autre optique, celle de construire des logements dédiés aux personnes âgées, avec là encore des possibilités d’évolution pour venir combler la perte d’autonomie. Réalisé sur la commune de Tercé (49), ce projet a vu la mise en oeuvre de 7 maisons pour lesquelles le choix de l’emplacement a occupé une place tout aussi importante que les équipements eux-mêmes. En effet, la première obligation était d’assurer la proximité des transports et la présence de commerces dans un périmètre réduit.

Le rez-de-chaussée totalement accessible

Ces constructions comptent un étage dédié à l’accueil de la famille, tandis que le rez-de-chaussée est, lui, parfaitement accessible. Ainsi, les portes intérieures sont toutes coulissantes, les poignées de portes sont positionnées à une hauteur adaptée et les seuils de portes étudiés pour un passage sans difficulté. De même, les volets roulants bénéficient de la gestion crépusculaire.

Chaque habitat est aussi préconçu pour l’accueil d’autres équipements suivant les besoins. Par exemple, les cloisons de la salle d’eau sont renforcées en prévision de la mise en place d’aides techniques. Le pré câblage est également en place pour les éléments domotiques tels que le balisage lumineux.

Côté coût, ces réalisations affichent un supplément de 1,5 % par rapport à un logement traditionnel, pour une superficie variant de 85 à 105 m².

#Domotique #Solutions techniques