Des coffres-volets intégrés à la paroi, alliant esthétisme et performance

Cellumat vient de créer des coffres tunnels en béton cellulaire pour l’intégration des volets roulants. Ceux-ci permettent de garder l’esthétisme du bâti, tout en réduisant de façon importante les ponts thermiques souvent présents à cet endroit.

Publié le 01 octobre 2014 par La Rédaction

Une solution pour renforcer l’isolation des menuiseries

Si les constructions demandent aujourd’hui des performances accrues comprenant la suppression des déperditions d’air, atteindre ce résultat reste difficile. 40 % des ponts thermiques constatés dans les bâtis proviennent notamment des menuiseries, nécessitant une attention renforcée sur ces points.

Pour y parvenir, Cellumat propose une gamme de coffres-volets réalisés en béton cellulaire isolant. Venant s’intégrer au gros œuvre, ils permettent d’obtenir une structure homogène et ainsi d’éviter les déperditions d’air à l’intérieur.

Ces coffres tunnels, aussi disponibles en demi-coffres, viennent ainsi renforcer l’isolation de la construction. Ils disposent d’un coefficient thermique U de 0,60 W/m²K pour une épaisseur de 36,5 cm, et de 1,30 W/m²K pour une épaisseur de 30 cm.

Des coffres tunnels proposés en plusieurs dimensions

Pour les coffres-volets, quatorze longueurs sont disponibles pour répondre au plus grand nombre de menuiseries, allant de 70 cm à 3,20 m de longueur totale, correspondant à une ouverture réelle comprise entre 50 cm et 3 m. Les demi-coffres présentent, eux, des dimensions disponibles situées entre 80 cm et 3,30 m pour une ouverture allant de 50 cm à 3 m.

Chaque coffre tunnel se compose d’une paroi en béton cellulaire, d’une surface intérieure en polystyrène armé expansé et d’une sous-face en PVC blanc, le tout complété par les joints d’étanchéité pour renforcer la performance de cet élément constructif et contribuer à l’isolation de l’immeuble.

#Performance thermique #Solutions techniques