Bâtiment et climat, la résilience fait son chemin

Bâtiment et résilience

© Accenture

À l’heure du tournant climatique, le bâtiment prend la mesure et change ses habitudes avec un mot d’ordre, la résilience. Faire face aux dérèglements du temps pour amener des solutions de construction durables et plus confortables, tel est le nouvel enjeu du secteur au travers de différentes initiatives.

Publié le 03 novembre 2022 par Estelle Guiton

Le défi du mieux vivre

Chaleurs anormales, tempêtes, tornades, grêles, inondations, entre coups de chaud et phénomènes climatiques extrêmes, les habitations doivent elles aussi faire face au dérèglement du temps. À défaut de lutter à armes égales contre les éléments, la résilience est désormais de mise. Le secteur du bâtiment l’a bien compris en poursuivant les efforts déjà entrepris, cette fois en connexion directe avec les événements qui pourraient venir frapper chaque construction.

Les évolutions touchent différents composants avec un premier point : garantir aux habitants de mieux vivre, en lien avec les nouvelles réglementations, notamment environnementales. Ainsi, un premier travail est mené pour aboutir à des constructions plus équilibrées. Si aujourd’hui l’objectif est de moins consommer, cela passe aussi par des solutions pour mieux gérer les intérieurs. L’isolation occupe une place prépondérante pour conserver une température médiane en toute saison. Une gestion efficace des apports du soleil avec des façades vitrées qui retiennent les rayons UV est également essentielle. Le principe est de faire entrer la lumière naturelle pour économiser sur l’utilisation de l’éclairage, tout en laissant la chaleur à l’extérieur. La pompe à chaleur vient ensuite en appui pour amener le chauffage ou le rafraîchissement nécessaires au confort dans l’habitat.

Cela signifie dans le même temps conserver les intérieurs fermés. Et pour cela, la dépollution de l’air est indispensable. Elle est assurée par la mise en place d’une VMC à double flux, associée à l’installation de filtres pour dépolluer l’air rejeté dans le logement.

Des avancées pour mieux construire

Dans cette même optique de faire face aux éléments à défaut de pouvoir les éviter, les recherches portent désormais sur l’enveloppe des bâtiments. L’une des interrogations concerne la solidité des toitures. À ce titre, les fabricants développent depuis quelques années des tuiles plus résistantes à ces phénomènes afin d’éviter leur éclatement et donc conserver l’étanchéité de la toiture. Pour éviter leur soulèvement, il est également préconisé la mise en place de crochets.

Ces petites avancées ont pour effet de réduire les conséquences des pluies et vents violents. À l’extérieur, pour faire face aux pluies torrentielles, il est aussi de plus en plus réalisé des bassins de rétention d’eau. Ceux-ci ont pour effet de récolter les déversements de pluies fortes pour les réinjecter progressivement dans la nappe phréatique, sans effet de glissements de terrain. Des solutions parmi d’autres qui viennent apporter des réponses aux événements extérieurs. Un début de réflexion qui ne demande qu’à être étayé pour mieux vivre ces changements.

#Développement durable #Gestion des projets